mercredi 10 octobre 2007

Un jeu de rôle étrange : Epiphany

Epiphany est un jeu de rôle consacré à des civilisations disparues, vivant à l'âge de glace, en Hyperborée, continent perdu en Arctique, éclairé par la lumière du soleil intérieur de la Terre Creuse (il y avait un trou au pôle). Ce continent se divisait en trois pays : Atlantis, Mu et la Lémurie. Leur technologie était très avancée, semblable à la nôtre (avions, électricité ...) mais pour des raisons culturelles, et puisque la magie est largement pratiquée, certaines technologies sont peu employées, notammment les armes à feu.

Epiphany fut publié en 1995 par BTRC, et écrit par l'auteur principal de cette petite maison d'édition : Greg Porter. Comme presque toujours, c'est l'artiste Darell Midgette qui illustre. Contrairement à la plupart de ses autres jeux de rôles aux règles plutôt classiques et assez simulationnistes, les règles d'Epiphany sont assez simplistes. Autre particularité du jeu : Greg Porter l'a volontairement limité à un seul livre de taille réduite (48 pages) : les développements ultérieurs devaient se faire sur internet, notamment grâce à la communauté de fans qui allaient s'en emparer. Le succès fut très mitigé...

Les règles se veulent "narratives" : par exemple, les caractéristiques des personnages ne sont pas chiffrées, ce sont simplement des listes d'avantages. Un défi (combat ou action épique) s'effectue en totalisant les avantages présents de chaque côté, puis en résolvant l'opposition par des manches successives d'un "jeu de doigts" : les adversaires répartissent leurs avantages entre attaque (main droite) et défense (main gauche). Une comparaison permet de voir les pertes infligées... Les règles de magie sont assez détaillées, consistant essentiellement à invoquer des créatures et objets en manipulant des éléments (feu, air, terre, eau, esprit, hommme) dans un univers parallèle.

Bien que Mu, Atlantis et la Lémurie soient cités, ce jeu de rôle a peu de rapports avec notre projet. Le monde décrit n'a pas de grand lien avec nos mythes réels, à part peut-être le style des civilisations, dans un genre mi-grec, mi-aztèque. Le contexte décrit est assez schématique, et les règles, bien que simples, prennent beaucoup de place dans le livret. Bref, ce jeu invitait les lecteurs à construire une vaste oeuvre en commun, mais l'appel n'ayant pas vraiment été entendu, Epiphany reste un embryon d'univers avec un système un peu étrange.

Restent quelques pages intéressantes à lire, et un système de magie plutôt marrant. Je suis plus circonspect sur le système de résolution, qui ne me paraît pas très équilibré. Au final, ce jeu est avant tout une curiosité pour collectionneurs de jeux de rôles bizarres...

Liens :
- La fiche que j'ai écrit sur le GROG
- L'éditeur BTRC (avec quelques documents pour Epiphany)

Aucun commentaire: