samedi 15 mars 2008

10.000, le film

Je suis alé voir le dernier film de Roland Emmerich : 10.000. La bande annonce, postée sur ce blog il y a quelques mois, laissait présager un méli-mélo historique très amusant, et tout-à-fait en phase avec le présent projet ! Dans cette bande annonce, on voyait des tribus préhistoriques, des pyramides en construction, des mammouths, un tigre à dents de sabre, des oiseaux carnivores (qu'un oeil non-exercé pouvait confondre avec des dinosaures)...

Le film est très plaisant à regarder, avec de nombreuses scènes vraiment magnifiques : paysages, animaux, décors villageois et urbains, etc. Le scénario, comme toujours chez Emmerich, n'est pas vraiment subtil et avance à coups de prophéties, de coïncidence et de coups de pouces de la sorcière du village, en transe chamanique pour suivre les aventures de nos héros.

L'histoire tiendrait sur quelques lignes : le héros est le fils de l'ancien chef des chasseurs de son village, qui est parti pour une raison inconnue. Grâce à une chasse au mammouth miraculeuse, il arrive à hériter du titre de son père (et du droit à épouser la jolie fille du village), mais il ne se sent pas digne de ce rôle... Le vilage se fait attaquer par des types civilisés à cheval, qui capturent les femmes et la plupart des hommes. Notre héros décide d'aller les rechercher, avec trois autres survivants de l'attaque : l'ancien chef des chasseurs, son éternel rival, et un adolescent rigolo. Au cours de son voyage, il découvrira aussi le destin de son père...

Lors de cette quête, les héros rencontreront de grands oiseaux carnivores, un tigre à dents de sabre que le héros apprivoisera, et bien entendu des tribus locales, que nos héros arriveront à convaincre de se joindre à leur quête. Après diverses péripéties, nos personnages découvriront le sort de leurs compagnons, devenus esclaves pour contruire de grandes pyramides (à l'aide de mammouths capturés). Ils fomenteront une révolte pour libérer leurs compagnons (et les mammouths) et vaincre l'empereur-dieu et ses séides...

Le méchant empereur-dieu est l'un des éléments les plus intéressants du film : il dissimule son visage durant tout le film (on sait simplement qu'il s'agit d'un géant à la peau très claire), et il est d'une origine mystérieuse. Certains murmurent qu'il serait venu des étoiles, ou d'un pays englouti par la mer... Il serait l'un des trois derniers survivant d'une race disparue... D'autres allusions plus ou moins directe peuvent orienter le spectateur vers plusieurs options : le film est lié à Stargate (film et série), il est rattaché à la légende de Mu ou de l'Atlantide, ou encore tout cela est de la superstition destinée à renforcer le pouvoir divin du roi tout-puissant. Le film ne résoud pas ce mystère, ce qui est une escellente idée !

En bref : j'ai trouvé ce film très amusant et plutôt satisfaisant. Il n'est pas d'une grande originalité, reprenant sans vergogne des éléments de succès cinématographiques : Apocalypto, Stargate, La Momie... Néanmoins, le mélange est homogène et donne un résultat plaisant si l'on n'est pas trop regardant sur les approximations du scénario. Mais bon, lorsque vous allez voir un film de Roland Emmerich, vous savez à quoi vous attendre !



En ce qui concerne le présent projet, le film rentre bien dans notre vision du passé préhistorique. Cette histoire se passe durant l'Âge d'Argent de la Terre : Mu s'est effondrée et seul l'Atlantide règne sur Terre (elle sombrera quelques années plus tard), certainement de manière tyrannique... Le grand méchant peut être un seigneur atlante fou installant une colonie, ou alors un prêtre nacaal devenu fou et persuadé d'être le dernier survivant de la civilisation antédiluvienne !

Le film donne également des idées très sympatiques pour les décors et les bestioles. Si le tigre à dents de sabre est un peu sous-utilisé, en revanche l'attaque des oiseaux méchants est excellente, et l'usage urbain de mammouths est une idée plutôt cool...

Je recommande globalement la vision de ce film, à la fois idiot et enthousiasmant, qui saura donner des idées à tous les amateurs de jeux de rôles antédiluviens et/ou préhistoriques.

1 commentaire:

Wireless a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.