mercredi 13 août 2008

Familles de langues, selon Merritt Ruhlen

Pour poursuivre sur mon article d'hier concernant le Caucase et ses langues, voici la carte des grandes familles de langues identifiées par le linguiste américain Merritt Ruhlen. Celui-ci, poursuivant les travaux de son prédécesseur Greenberg, croit à l'hypothèse d'une langue-mère originelle et identifie des familles de langues extrêmement larges. Cette carte est issue du site web de l'auteur.



Comme on le voit, l'auteur crée une grande famille déné-caucasienne, dont il exclut les langues dravidiennes (contrairement à son collègue Michel Morvan) ainsi que les langues kartvéliennes (caucasiennes du sud, dont le géorgien).

Si je voulais mêler les théories de Churchward (migrations de populations) à celles de Ruhlen (super-familles de langues), voilà les rapprochements que je pourrais faire :
- Groupe ouighour (et mongol) : langues eurasiatiques
- Groupe maya (cara-maya et quiché-maya / quetzal) : langues déné-caucasiennes et amérindiennes
- Groupe naga-maya (et dravidien) : langues dravidiennes, austriques, indo-pacifiques, afro-asiatiques et kartvéliennes
- Groupe négroïde : langues khoisanes, nigéro-kordofaniennes, nilo-sahariennes et australiennes
Enfin, on reverra ça plus tard...

Un de ces jours, je vous ferai une petite critique de l'ouvrage de référence de Merritt Ruhlen : L'origine des langues (aujourd'hui disponible au Livre de Poche).

Je vous renvoie à un article précédent de mon blog, où je listait 27 racines de la langue-mère identifiées par Ruhlen.

Allez également jeter un oeil sur l'article de Wikipedia consacré à la théorie de la langue originelle.

Aucun commentaire: