jeudi 6 août 2009

Maya & Mâyâ

Maya (selon Churchward) : Le mot maya signifie tout simplement originaire de Mu (l'adjectif "muvien" est une erreur). Le nom complet de plusieurs peuples de Mu inclut le mot Maya, comme celui des Cariens (Cara-Maya) fondateurs de la civilisation maya que nous connaissons, ainsi que de l'Atlantide. Les Nagas d'Asie du Sud-Est (et leurs cousins dravidiens) sont en fait des Naga-Maya. Mayax est le premier nom du Mexique.

Maya (hindouisme) : Architecte des Asura (des démons). Il a vécu dans la région de Delhi et a été l'architecte des Tripura, les trois cités célestes détruites par Shiva Tripurantakha (le destructeur des trois cités).

Mâyâ (hindouisme) : Selon Jean Herbert et Jean Varenne (Vocabulaire de l'hindouisme, Dervy, 1985, p. 67.)
1) faculté de mesurer, géométrie
2) sagesse éternelle, éternel pouvoir du Brahman (chez Shri Aurobindo)
3) puissance cosmique grâce à laquelle l'univers se manifeste et s'organise
4) Illusion cosmique qui conduit l'homme à prendre le phénomène pour le noumène
5) puissance d'illusion du Seigneur
6) Prakriti inférieure (selon shrî Aurobindo) ; la Nature (selon Râmana Maharshi) ; le monde (selon shrî Râmakrishna)
7) pouvoir mystérieux par lequel un Dieu manifeste sa souveraineté
8) la Mère divine (selon shrî Aurobindo)
9) puissance d'illusion (selon swâmî Ramdas)
10) apparence
11) magie

Bien entendu, les trois notions sont liées... Peut-être que les Aryens détruisirent les cités fondées par les Mayas, qu'ils considéraient comme démoniaques et sorciers, mais en reconnaissant leur côté fondateur.

La notion hindouiste de Mâyâ (le monde est une illusion, dont le sage doit s'affranchir) rappelle certaines philosophies chinoises, ainsi que les principes gnostiques : notre monde n'est qu'une illusion bâtie par un Démiurge maléfique... Une notion développée par exemple dans le célèbre Jeu de Rôle gnostico-horrifique Kult.

Images : page du Dresden Codex, couverture d'un livre du JdR Kult.

Aucun commentaire: