jeudi 18 novembre 2010

Planètes, ou presque

La découverte des planètes du système solaire s'est fortement accélérée à la fin du 19e siècle, occasionnant également une avalanche de planètes hypothétiques aujourd'hui rejetées ou pas encore découvertes. En voici un petit catalogue commenté des planètes et satellites qui ont failli existé, ou pourraient exister...

Vulcain : une planète très proche du soleil, postulée en 1860 par Urbain Le Verrier (par ailleurs découvreur de Neptune) pour expliquer les anomalies dans la vitesse de révolution de Mercure. Ces anomalies ont cependant été expliquées par la théorie de la relativité générale (l'espace-temps mercurien est déformé par le soleil) réfutant ainsi l'existence de Vulcain. Néanmoins, certains postulent la possibilité d'astéroïdes entre Mercure et le Soleil, les vulcanoïdes.

Lune de Mercure : Etant donné la proximité avec le soleil, il est très difficile d'observer Mercure, et la présence d'un tout petit satellite serait possible. On aura une confirmation en 2011 avec la sonde Messenger. Un faux espoir naquit en mars 1974, mais c'était une erreur d'observation de la sonde Mariner 10.

Neith (lune de Vénus) : Ce satellite fut observé aux 17e et 18e siècles, mais il s'agissait sans doute d'illusions d'optique. Il existe un astéroïde tournant autour de Venus, découvert en 2002, mais trop petit (300 mètres) pour être considéré comme un satellite.

AUTOUR DE LA TERRE
Anti-Terre : Une planète purement hypothétique aux antipodes de notre Terre. Les observations spatiales l'ont totalement réfutée.
Théia (ou Orphée) : L'objet céleste qui aurait impacté la proto-Terre, fusionnant avec elle et créant la Lune par cet impact.
Lilith (Lune noire) : Une hypothétique seconde lune de la Terre. On ne l'a jamais trouvée, même si on a trouvé plusieurs astéroïdes compagnons de la Terre.

DANS LA CEINTURE D'ASTEROIDES
Planète V : Une planète qui aurait circulé entre Mars et Jupiter, bousculant certains astéroïdes (notamment Théia, voir plus haut). D'une orbite très instable, elle aurait fini par disparaître dans le Soleil. Cette théorie fut proposée en 2002 par John Chambers et Jack Lissauer, de la NASA.
Phaéton / Tiamat : Une planète dont la destruction aurait donné naissance à la ceinture d'astéroïdes. Elle fut postulée en 1802 par l'astronome Heinrich Olbers, mais le nom Phaéton fut proposé par Yevgeny Leonidovitch Krinov au 20e siècle. L'écrivan Edmund Hamilton la nomma Katan. Aujourd'hui, la théorie la plus répandue est que les astéroïdes sont plutôt la trace d'une planète qui n'a jamais réussi à se former, en raison des perturbations gravitationnelles causées par Jupiter.

Thémis, satellite de Saturne : Erreur d'observation de William Henry Pickering en 1905, pour lequel il reçut tout de même un prix de l'Académie des Sciences. Quelques années plus tôt, en 1861, Hermann Goldschmidt crut également découvrir un satellite de Saturne, Chiron.

DANS LA CEINTURE DE KUIPER (la planète X, les planètes transneptuniennes)
Pluton : Ce planétoïde fut considéré comme une planète de 1930 à 2006, mais finalement rétrogradé pour plusieurs raisons, notamment la découverte de plusieurs planétoïdes de taille semblable, voire plus gros (comme Eris). Par ailleurs, Pluton ne tourne pas réellement autour du Soleil selon les Lois de Kepler ; c'est plutôt un corps céleste suivant la trace de Neptune. Si Pluton est une planète, alors il aurait fallu inclure de nombreux autres corps célestes dans cette catégorie... Pluton n'est pas le seul planétoïde suivant l'orbite de Neptune, on appelle ces astres les plutinos (à ne pas confondre avec les plutoïdes, planétoïdes transneptuniens ressemblant physiquement à Pluton).
Super-Pluton (ou Aernus) : Postulée en 2008 par Patryk Lykawka et Tadashi Mukai, elle aurait une taille de l'ordre de celle de la Terre.
Nibiru : Selon les textes babylonies, la planète associée au dieu Marduk, dont l'orbite la rapprocherait occasionellement de la Terre, causant des catastrophes.
Perséphone : Une hypothétique géante gazeuse, plus grande que Jupiter. Postulée initialement pour expliquer des anomalies dant l'orbite de Neptune, elle reste une hypothèse pour certains astronomes.
Planètes de Pickering : plusieurs planètes proposées par William Henry Pickering entre 1908 et 1932
Némésis : Une hypothétique étoile naine proposée en 1984 par Richard A. Muller.

Liens
- (fr) Article Wikipedia sur les planètes hypothétiques, avec des liens vers des articles sur chaque planète concernée.
- (fr) Article Wikipedia sur les plutinos.

Images
- Pluton vu par Hubble, avec ses trois lunes connues : Charon, Hydra et Nix (NASA)
- Evocation d'une collision entre planètes (NASA)
- Une évocation de l'orbite de Niburu

1 commentaire:

Phersv a dit…

Et Lilith la Lune Noire joue un rôle important dans le mythe de Nephilim, en tant que cause des Selenim.